La classe de 1ère BAC PRO GMNF s'est rendu sur le site de la réserve naturelle régionale de Haute Jarie pour découvrir un milieu humide particulièrement intéressant. L’étang de Haute-Jarrie est installé sur le plateau agricole de Champagnier, entre les massifs du Vercors, de Belledonne et de Chartreuse. Ce site constitue un havre de paix naturel et rare. Il allie un réseau de canaux où l’eau circule librement, à des roselières denses, des prairies humides périphériques et des îles boisées. Portés par les mélodies des grenouilles et des crapauds, on peut y observer les oiseaux d’eau communs, guetter le discret blongios nain qui niche dans les roselières,le héron pourpré ou d’autres migrateurs prestigieux.

IMG_8779

 

De l’eau sous toutes les formes : Eaux libres, roselières à phragmite, à massette et à scirpe se partagent 6 hectares. Elles forment une mosaïque fine et complexe de plans d’eau et de chenaux de profondeur variable, et de zones d’hélophytes qui s’exondent plus ou moins aux basses eaux. Des îles et des digues nées de dépôts de curage fournissent un boisement dense et envahissant.

Des espèces typiques  des milieux humides : 140 espèces d’oiseaux ont été recensées sur la Réserve, parmi lesquelles des oiseaux nicheurs prestigieux : le Blongios nain, la petite Rousserolle turdoïde ou encore le Héron pourpré. Situé dans l’axe du Grésivaudan*, l’étang est également
une halte régulière pour de nombreux migrateurs et hivernants : Sarcelle d’été, Bécassine des marais, Busards, Grande aigrette, Guifette moustac. Les prairies humides périphériques hébergent la discrète Gratiole officinale protégée au plan national, la Germandrée d’eau et le Pigamon simple. Dans l’eau libre, flotte la Petite utriculaire. Au-dessus ou dans les prairies attenantes, on peut découvrirdes libellules et des papillons très rares.

POURQUOI UN CLASSEMENT ? : L’étang a été reconnu dès les années 70 pour l’extrême variété d’espèces d’oiseaux observés. Cette originalité, pour un site de taille réduite, si proche de Grenoble, lui a valu l’attention des naturalistes. Ils constatent alors son atterrissement naturel progressif,
son remblaiement par des dépôts divers, des pollutions et des risques d’urbanisation. En 1984, à la demande de la commune, le site obtient son classement en Réserve Naturelle Volontaire. Puis en 2005, l’étang de Haute-Jarrie rejoint le réseau des Réserves Naturelles Régionales.

LES ACTIONS DE GESTION Le gestionnaire de Réserve s’emploie à préserver les espèces  remarquables en maintenant un équilibre entre eau libre et roselières et en limitant l’extension des arbres au cœur de la Réserve. Il s’agit aussi d’organiser le fonctionnement autour d’un petit site fragile
et très fréquenté : signalétique et organisation des circulations, accueil et information des visiteurs.

IMG_8781 IMG_8783 IMG_8788 IMG_8789 IMG_8790

IMG_8791 IMG_8794 IMG_8795 IMG_8796 IMG_8798

IMG_8799 IMG_8801 IMG_8807